Une réflexion d’actualité de Yves Bonnefoy – Daniel Quiévreux

Une réflexion d’actualité de Yves Bonnefoy

Les Traversées

…On dit souvent, aujourd’hui, que le monde est violent, et qu’il faut donc que l’Art reflète cette violence. Qu’il est incohérent, et qu’il faut donc que le travail de l’artiste recommence ou médite ce chaos. Là serait la vérité que l’on doit à la société, qui est elle-même une violence, un désordre ; là serait la véritable façon d’ouvrir le signe à la transcendance de ce qui est. Mais non, car l’être humain ne s’est pas levé de la matière pour simplement répéter désordre et mort, qu’il sait de naissance, mais pour bâtir un lieu, instaurer du sens, apporter de la paix à ceux qui sont près de lui, et lorsque le sens fait défaut, ou se trouble, comme aujourd’hui, au moins continuer de garder ensemble la beauté et la mort, la violence et la paix, le dedans et le dehors des mots et des choses…

Yves Bonnefoy, (Alechinsky : Les Traversées – 1992)